lundi 15 octobre 2012

LE CANNABIS LES REND FOUS ?

Un trafic de stupéfiants amène la police à découvrir qu'une élue parisienne des Verts aurait reçu en espèces 400.000 euros de provenance mystérieuse: Dans un premier temps, elle déclare ignorer comment ils avaient pu arriver chez elle, avant de se souvenir un peu plus tard qu'il s'agissait en fait d'un héritage ancien déposé en Suisse sur un compte naturellement non déclaré et qu'elle aurait  tout soudain décidé de rapatrier grâce à un intermédiaire qu'elle ne connaissait pas et ce, au risque de frauder le fisc (Quelle belle conscience!)
Et  la gauche bien-pensante de s'émouvoir aussitôt de la précipitation des médias à la mettre en cause,comme s'ils avaient déjà oublié l’allégresse avec laquelle ils n'hésitaient pas à poursuivre naguère de leurs leçons de morale toutes celles et tous ceux dont le nom était  cité même sans raison dans des affaires réelles ,supposées ou inventées.
Et, dès le lendemain (hasard ou coïncidence?) le Ministre de l'Education Nationale,au lieu de se préoccuper des  problèmes de fond de son ministère et de s'interroger sur les dégâts de la drogue dans les  établissements scolaires dont il a la charge, propose d'aller vers la dépénalisation du cannabis. Ainsi, plus de trafic et surtout  plus de poursuites.
Il reprend ainsi l'étrange raisonnement des Verts qui ,au prétexte que la répression n'a pas totalement réussi, proposent d'y renoncer et donc d'accepter l'usage du cannabis.
C'est comme si , considérant que, malgré les lois existantes il y avait toujours des voleurs,  on décidait de rendre le vol légal.
Certes, le Premier Ministre a mis un terme à ces élucubrations
Mais combien de temps notre pays déjà dans une situation difficile pourra-t-il supporter ce mode de gouvernance chaotique?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...