lundi 5 novembre 2012

HEURES SUPPLEMENTAIRES ET T.V.A.ANTI DELOCALISATION


Plus de 9 millions de salariés sont  directement touchés par la décision de supprimer la défiscalisation  des  heures  supplémentaires. Or,  51%  des salariés  qui en  bénéficiaient gagnaient moins de 23.000 euros par an  ; ils  travaillaient notamment dans  la métallurgie, l'hôtellerie ou la restauration. Étaient-ils riches ?
Étaient-ils riches les 232 615 enseignants (soit plus d'un enseignant sur 2) qui ont effectué, pendant l'année scolaire 2010-2011,  511 637 heures supplémentaires et qui, ainsi, ont reçu en moyenne 326 euros par mois?
A cet égard, on peut  peut-être se poser une question: Pourquoi les syndicats d'enseignants, jadis si prompts à protester pour tout et n'importe quoi, ne se sont pas  indignés ni même inquiétés de cette ponction sur les traitements de leurs membres? On les a connus plus dynamiques !! Mais peut-être sont-ils devenus raisonnables !!
En tous les cas, le résultat est la: L'Etat a économisé ainsi 3 milliards d'euros aux dépens de ces salariés.
Or, dans le même temps, la nouvelle majorité se précipitait pour abroger la TVA anti-délocalisation qui ne représentait pourtant qu'une charge de 1,2 milliards d'euros et qui permettait de faire payer une partie de notre politique sociale par les produits importés, alors que la question de la compétitivité de notre industrie face à la concurrence se pose d'une façon criante.
Mais quoi qu'il dise et quoi qu'il fasse,le gouvernement ne pourra pas échapper aux choix auxquels il semble se refuser:
Le rapport GALLOIS lui donnera peut-être les idées qu'il semble ne pas avoir



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...