lundi 10 décembre 2012

DEUX ECHECS, UN SUCCES

Les trois élections partielles de dimanche marquent un double échec et un succès: Le double échec , c'est d'abord  celui des politologues et sondeurs de tous poils et de toute origine qui, depuis des semaines, nous rebattaient les oreilles des difficultés de l'UMP qui offraient, disaient-ils,"un boulevard au Front National" (sic) et du formidable afflux de militants UMP qui, prétendaient-ils, se précipitaient vers l'UDI (resic).
Résultat : Le FRONT NATIONAL est éliminé dans les 3 circonscriptions, le Parti Socialiste éliminé dans une circonscription est menacé de perdre un siège qu'il détenait depuis juin dernier; enfin le candidat de l'opposition élu sous l'étiquette UMP en juin et candidat aujourd'hui sous l'étiquette UDI se retrouve menacé par un candidat individuel se réclamant de l'UMP.
Le deuxième échec est celui du gouvernement et du parti socialiste: On peut s'interroger sur les conclusions que l'un et l'autre en tireront, mais force est de  constater que les électeurs qui avaient fait confiance à François HOLLANDE et aux candidats socialistes en mai et juin se détournent d'eux.
Point n'est besoin d’être un expert pour en comprendre les raisons: Après avoir affirmé que seuls les plus riches seraient mis à contribution , chacun s'aperçoit que tout le monde est  concerné : Les taxes  nouvelles s'ajoutent aux impôts nouveaux et, dans le même temps, le gouvernement continue à dépenser sans compter et  refuse de  prendre les mesures d'économies pourtant indispensables.  Faute de décider les réformes de structure nécessaires le pouvoir socialiste privilégie des sujets de société qui ne concernent que des minorités souvent minuscules.
Face à cet échec des politologues (dont ils se remettront, comme toujours, rapidement) et du pouvoir socialiste (dont on peut redouter qu'il ne tire aucune leçon), le succès, c'est celui de l'UMP qui, malgré les remous qu'elle connait à son sommet, montre sa capacité à rassembler les électeurs de l'opposition bien au-delà de la droite (fut-elle décomplexée) , convaincue que , au delà des étiquettes géographiques largement dépassées, son avenir est dans sa capacité à rassembler toute l'opposition

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...