mardi 4 décembre 2012

LES PANTALONNADES D'ARNAUD MONTEBOURG

Arnaud MONTEBOURG a tout dit : Il avait trouvé un repreneur pour les hauts fourneaux de Florange, il avait annoncé  la nationalisation du groupe et avait décrété l’interdiction de séjour pour MITTAL.
Aujourd'hui, le gouvernement a signé un accord avec  MITTAL, et en quelque sorte totalement désavoué Arnaud MONTEBOURG qui pourtant continue à parader sur tous les plateaux de télévision.
Mais pour le gouvernement , cela semble sans importance.
Il est vrai qu'il a du prendre l'habitude du comportement totalement irresponsable de ce ministre dit "du redressement productif" :
Dès sa nomination, il se précipite à Marseille pour sauver,dit-il, l'entreprise FRALIB propriété du groupe UNILEVER et ses salariés, mais il disparaît discrètement (pour une fois) sans avoir rien décidé puisqu'il n'en a pas le pouvoir.
En juillet, il s'en prend à PSA CITROEN qui envisage de fermer l'usine d'Aulnay sous Bois et en profite pour dire pis que pendre de la famille PEUGEOT qu'il traite de tous les noms, obligeant  le Premier Ministre et le Président de la République à recevoir leurs représentants pour présenter en quelque sorte  des excuses. Mais, pour l'usine d'Aulnay,  rien ne s'est passé.
Puis c'est PETROPLUS raffinerie de pétrole située  en Normandie : Arnaud MONTEBOURG annonce qu'il a trouvé un repreneur en Libye où il se rend spectaculairement ; malheureusement pour lui et pour les salariés de la raffinerie, là aussi fiasco: Les libyens affirment ne pas être intéressés.
Si on ajoute à cette liste l'entreprise de volailles DOUX mise en liquidation, on peut faire un bilan éloquent de l'action de ce ministre dont Alain JUPPE vient de dire : " Cet homme est dangereux" .

Mais le gouvernement, démontrant le caractère plus que velléitaire de son comportement,  se contente de le désavouer verbalement sans s'en séparer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...