mercredi 16 janvier 2013

SOLIDARITE AVEC LE MALI ET UNION NATIONALE

Pour maintenir  l'intégrité  de son territoire et pour arrêter la progression des djihaddistes vers BAMAKO, le Président de la  République a décidé  d'intervenir au Mali .
Pourquoi ne pas s'en féliciter et pourquoi ne pas se réjouir de l'accord de l'immense majorité des français, devant une attitude enfin responsable, loin des propos aventureux tenus naguère sur la politique africaine de la France ?
Certes, on peut regretter le temps perdu, car, depuis des mois, les terroristes d'Al Qaida au Maghreb Islamique s'étaient installés dans la région sans que, semble-t-il, nous nous en inquiétions ( même lorsque plusieurs de nos compatriotes furent pris en otage), ou lorsque  ces mêmes djihaddistes commencèrent à détruire les monuments musulmans de Tombouctou,  pourtant classés au patrimoine mondial de l'Humanité. 
Mais mieux vaut tard que jamais.
Aujourd'hui l’intérêt national exige donc de soutenir l'attitude du gouvernement et du président de la République.
Pourquoi alors, faut-il que, dans le même temps, Gouvernement, Majorité et aussi  Président de la République se lancent dans une opération de diversion et, disons-le, de division en relançant le funeste projet de mariage pour tous dont on a pu voir à l'occasion de l'immense manifestation organisée à  Paris le 13 Janvier qu'il réussissait à mobiliser contre lui d'innombrables français, démontrant par là même que, non seulement, il ne présente aucun caractère d'urgence mais que,bien au contraire, il va à l'encontre de la nécessité   de rassembler les français pour faire face à la menace terroriste.
La voie de la sagesse et de la responsabilité vient de s'ouvrir en Afrique. Pourquoi ne s'ouvrirait-elle pas pour d'autres sujets ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...