lundi 15 avril 2013

LE CHOC DE CONFIANCE N'EST PAS POUR AUJOURD'HUI

Le 8 octobre dernier, l'article intitulé "Élucubrations électriques socialistes" avait souligné le caractère extravagant d'une loi votée par le Parlement et destinée, selon ses auteurs,  à limiter les dépenses en énergie  de nos concitoyens .  Résultat : une extraordinaire " usine à gaz" à laquelle personne ne comprenait rien.
Le Conseil Constitutionnel vient de confirmer ce diagnostic en annulant les principales dispositions de ce texte.
Madame BATHO le ministre de l'écologie a beau se féliciter de ce que le Conseil n'a pas censuré le principe du dispositif, mais simplement son périmètre, il n’empêche que l'essentiel de la proposition de loi socialiste  a été censurée.
Après la censure en octobre 2012 de la loi sur le logement social, puis en décembre de la taxe à 75 % des hauts revenus, la majorité et le gouvernement démontrent à nouveau l'absence de réflexion préalable de leurs responsables.

Plus graves sont les conséquences de cet amateurisme lorsqu'il concerne la politique économique, budgétaire ou sociale du gouvernement.
Deux exemples révélateurs : Le Premier Ministre Jean Marc AYRAULT annonce que les déclarations d’impôts pourront être publiées : 48 heures plus tard, Alain VIDALIES Ministre chargé des Relations avec le Parlement n'hésite pas à le contredire : Il ne saurait en être question, dit-il, car une telle disposition serait contraire à la Constitution:
Quelle leçon donnée au chef du gouvernement !!!
Il y a une semaine, le gouvernement annonce que c'en est fini des hausses d’impôt . Trois jours plus tard , le Ministre de l'Economie reconnait que, dès l'année prochaine ,de nouvelles augmentations feront de la France le pays recordman des taux d'imposition en Europe.
Le choc de confiance n'est pas encore d'actualité !!! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...