vendredi 3 mai 2013

UNE ANNÉE DE PERDUE

La Commission de Bruxelles a offert au Président de la République un  cadeau bien décevant pour célébrer le premier anniversaire de son élection : Pour la première fois depuis qu'elle publie ses prévisions, la Commission prévoit en effet que la France  entrera en  récession en 2013 : Certes le chiffre de - 0,1% est modeste, mais il est significatif : Il est surtout un signal fort de l'échec de la politique menée depuis un an.
En outre, et si on en croit toujours la Commission, le déficit de la France, (par voie de conséquence)  sera pour 2013 de 3,9%, alors que le gouvernement comptait sur un chiffre de 3,7%.
Pour 2014 , la situation sera pire : 4,2% de déficit prévisible, alors que le gouvernement espérait le limiter à 2,9%.
Enfin, conséquence supplémentaire et presque automatique: En 2014, le chômage toucherait 10,9% de la population.
On est loin de l'inversion de la courbe du chômage promise par François HOLLANDE.
 Il est donc clair qu'un changement de politique est une nécessité et une urgence.
Que le gouvernement et sa majorité ne s'en rendent pas compte est consternant;
Que le Président de la République ne veuille pas l'admettre est littéralement effrayant. 
Or, on n'a entendu aucun commentaire de sa part, comme si tout cela le concernait à peine.
Il n'a trouvé qu'une seule réponse à ce constat pourtant plus que préoccupant : Aller parler dans le département du Doubs de l'emploi en milieu rural, prenant même la précaution  de ne pas se rendre à Sochaux chez PEUGEOT qui doit  pourtant supprimer 600 emplois dans les semaines qui viennent. 
Est-ce ainsi que  nos concitoyens, qui sont parmi les plus pessimistes de la planète (derrière des pays aussi pauvres que le Soudan ou aussi dangereux que l'Afghanistan ou l'Irak), retrouveront le moral ?
Il est temps, oui il est temps, que la France soit à nouveau gouvernée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...