mercredi 10 juillet 2013

LE GOUVERNEMENT TOURNE LE DOS A L'AVENIR



Le Premier Ministre vient d'annoncer que le gouvernement consacrerait 12 milliards à ce qu'il appelle les investissements d'avenir. Ce chiffre peut paraître important , mais la réalité est moins satisfaisante :
En effet ,d'une part ces 12 milliards s'étalent sur 10 ans, soit 1,2 milliard par an, mais d'autre part sur ces 12 milliards , 5 milliards seraient consacrés , au nom de la transition énergétique, à l'installation de compteurs électriques "intelligents". 
Ce choix n' est pas anecdotique et a une signification évidente : Il s'agit en fait d'un signal à destination des écologistes, signal renforcé par le renoncement du gouvernement à tout  nouveau développement du réseau autoroutier et des lignes ferroviaires à grande vitesse.
A moins d'une interprétation inexacte des propos du Premier Ministre, ces choix ont une signification  évidente :  Il est en effet clair que le projet du Grand Paris et la réalisation de la Ligne Nouvelle à Grande Vitesse vers la Normandie sont en fait abandonnés : Entre les compteurs "jaunes" et le port du Havre, le gouvernement , pour des raisons de politique partisane, a choisi de renoncer à l'avenir.
Peut-être, dans son intervention du 14 Juillet (°°), le Président de la République nous donnera-t-il des explications sur ces choix . 
Le problème pour lui aujourd'hui est de convaincre les français, alors que 30 % d'entre eux seulement approuvent son action, qu'ils ne sont que 30 % également à croire à la véracité de son discours et qu'enfin 34 % le jugent éloigné des préoccupations des français. 

(°° François HOLLANDE pendant sa campagne électorale avait dénoncé le comportement de Nicolas SARKOZY qui s'adressait aux Français depuis l'Elysée,ce que lui naturellement ne ferait jamais ! ! !  Aujourd'hui il va parler depuis l'Elysée.
Un nouvel engagement ( cette fois heureusement) pas tenu !)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...