mardi 17 septembre 2013

DOUBLE HOLLANDE

Les évènements de Syrie ont permis de constater la complexité de la personnalité de François HOLLANDE
S'engageant de façon quelque peu imprudente, allant jusqu'à parler de "punir" la Syrie sans savoir avec qui il pourrait le faire (puisqu'il est intervenu sans consulter ses éventuels alliés) et sans s'interroger sérieusement sur ce qu'en penseraient les instances internationales et notamment les Nations Unies, il s'est ainsi retrouvé dans une impasse : En effet, tout cela s'est terminé par un tête à tête entre la Russie et les États-Unis sans que la France, dont la politique arabe a toujours été une constante de sa politique étrangère, soit appelée à y jouer un rôle véritable et utile.
En fait, il semble que l'opération au Mali ( approuvée en son temps par l'ensemble des dirigeants politiques)  ait convaincu le Président de la République que "partir en campagne" lui permettrait à nouveau de détourner pendant un temps  l'attention des français des problèmes intérieurs plus que contestés et de les mobiliser sur des questions plus consensuelles.
En politique intérieure en revanche, François HOLLANDE semble toujours aussi soucieux  de ne pas trop s'engager et de trouver en permanence de savants compromis ( comme il le faisait jadis à la tête du parti socialiste).
On vient à nouveau de le constater : Que les Verts s'émeuvent de constater que le gouvernement ne semble pas prêt à créer une nouvelle taxe sur le diesel au prétexte de la défense de l'environnement et malgré les charges ainsi imposées aux plus modestes des français:  Aussitôt,  le Président de la République cherche à les apaiser par tous les moyens.
Car la majorité a besoin des Verts : Ils peuvent donc imposer leurs idées, y compris les plus extravagantes comme l'invention d'une garantie universelle des loyers qui va alourdir le montant de tous les loyers et (comme si la France n'avait pas besoin d'abord de réduire ses dépenses) amener la création d'une nouvelle administration pour gérer ce nouveau fonds. 
Ne serait-il pas temps pour le Président de la République de faire preuve d'autant d'allant à l'intérieur qu'il en a manifesté dans l'affaire syrienne (en y ajoutant un peu plus de réflexion !) ?









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...