mardi 22 octobre 2013

UN MACHIAVEL DE POCHE ?

François HOLLANDE avait en son temps reproché à Nicolas SARKOZY de s'occuper de tout.
Aujourd'hui dans une simple affaire d'expulsion d'étrangers en situation irrégulière, il se substitue au Ministre de l'Intérieur et au Premier Ministre et, de façon stupéfiante, réussit à mécontenter à la fois celles et ceux qui demandaient l'application de la loi et l'exécution des décisions de justice et celles et ceux qui y étaient opposés. Ainsi l'affaire Leonarda vient encore une fois de démontrer l'absence sidérante d'autorité du Président de la République. Que n'aurait-on reproché aux forces de l'ordre accusées de manque de discernement si elles s'étaient contentées d'expulser toute la famille, sauf Léonarda? 
Or c'est ce que propose aujourd'hui le Président de la République.
Comment peut-il reconnaître que l'opération s'est déroulée conformément à la loi et en même temps proposer de faire le contraire?: Est-ce pour complaire à la gauche de sa majorité et aux Verts ou plus prosaïquement à sa compagne qui a expliqué sur toutes les chaînes d'information continue que Léonarda devait retrouver son école ?  Entre son ministre de l'intérieur et sa compagne, il choisit celle-ci.
Quelle étrange conception de ses responsabilités ! !
Mais peut-être les raisons qui ont pu l'amener  à agir ainsi sont-elles différentes ?: Certes son goût immodéré pour le compromis peut constituer une explication. Mais les dégâts politiques de ce choix sont tellement évidents qu'il est difficile d'imaginer que le fin politique qu'est François Hollande ne les avait pas aperçus
Il est une autre explication qu'on ne saurait négliger : Et si, tout simplement, François HOLLANDE se souvenant de la politique menée en son temps par un de ses maîtres à penser François MITTERRAND avait imaginé que cette affaire risquant de mobiliser l'opinion ne pouvait qu'apporter de l'eau au moulin du Front National lui permettant ainsi de concurrencer l'opposition nationale. Si on regarde cette affaire sous cet angle, on s'aperçoit que la proposition du Président de la République, qui risque d'indigner beaucoup de nos concitoyens, donne ainsi au Front National un terrain favorable pour défendre ses thèses.
Après François MITTERRAND, nous avons aujourd'hui un MACHIAVEL de poche ! 
Est-ce à la hauteur de ce dont notre pays a besoin ?
Poser la question, c'est y répondre.











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...