mardi 29 octobre 2013

VERTIGINEUX ( QUI DONNE LE TOURNIS ! )

Vertigineux !  Comment ne pas ressentir cette impression lorsqu'on essaie de suivre les derniers louvoiements ( pour ne pas dire davantage) du gouvernement : Un gouvernement qui ne cesse de vanter les qualités d'une politique qu'il est de plus en plus le seul à apercevoir.
Mais en attendant que cette politique se traduise dans les faits, à quoi assiste-t-on? 
A une interminable  succession de volte-faces et de renoncements car  les reculs succèdent aux reculs. 
L'année dernière, marche arrière devant la fronde des "pigeons" contre la réforme des plus-values mobilières.
Cette année, volte-face  sur la contribution sur l'excédent brut d'exploitation des entreprises initialement prévue dans le projet de loi de finances et retirée onze jours plus tard pour se transformer  en surtaxe de l'impôt sur les sociétés.
La semaine dernière, à l'occasion de la discussion du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale, le gouvernement propose de porter à 15,5%  la taxation des Plans d'Epargne en Actions et des Plans d'Epargne Logement ainsi que des contrats d'assurance-vie. Cette proposition à peine adoptée par l'Assemblée Nationale est aussitôt abandonnée par le gouvernement, avant même que l'ensemble du projet ne soit voté.
Et maintenant nouveau recul, cette fois sur la mise en oeuvre de l'éco-taxe dont l'application est reportée sans qu'en soient connus ni la durée ni les modalités.
Enfin, et pour couronner le tout , (et comme si ni le ministre des Sports, ni le Ministre des Finances, ni même le Premier Ministre n'existaient) , le Président de la République va recevoir en personne les présidents des clubs de football professionnels pour les entendre protester contre l'application de l'"une de ses plus remarquables inventions", l'imposition à 75 % des revenus supérieurs à 1.000.000 euros.
Que va-t-il se passer ? Nul ne le sait et tout le monde s'inquiète . Mais en tout état de cause difficile à imaginer, tant le pouvoir est devenu imprévisible.
Et si le Président de la République et son Premier Ministre prenaient la peine et le temps de penser à la France?








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...