jeudi 26 décembre 2013

"HOURRA POUR LA FRANCE"

C'est avec ces 4 simples mots que le Général de GAULLE salua l'explosion de la première bombe atomique française. Cet évènement donnait à la France le même rang au Conseil de Sécurité que les Etats-Unis, la Grande Bretagne et l'Union Soviétique. Il démontrait au monde que notre pays avait à nouveau la capacité scientifique et industrielle de réaliser de grandes choses. et qu'il  pouvait toujours compter dans le concert des nations. 
Aujourd'hui, une équipe de médecins et de chercheurs français appuyée  sur une société industrielle française vient de réussir, pour la première fois au monde, l'implantation d'un cœur artificiel.
Ainsi, une nouvelle démonstration des capacité de la France vient de prouver que l'avenir est devant nous.
Cet évènement n'aurait-il pas mérité un "hourra pour la France" plutôt que la banale lettre de félicitations et d'encouragements (comme à l'école!) envoyée par le Président de la République "pour une  action exceptionnelle au service du progrès humain dont la France peut être fière". Quelle platitude!
Quel contraste aussi avec le traitement de l'affaire Léonarda qui avait amené le Président de la République à intervenir à la télévision et avait été suivi par cet incroyable dialogue entre une collégienne de Pontarlier plus ou moins originaire du Kosovo et le Président  de la République. 
Que dire aussi du silence assourdissant du mirobolant ministre du redressement productif, qui  aurait pu pousser un de ses habituels cocoricos si les entreprises d'avenir l'intéressaient autant que ces entreprises commercialement et techniquement en fin de course dont il s'est fait une spécialité:
Il aurait pourtant du se réjouir de constater que, depuis près de 20 ans,  et sans faire de profits bien au contraire, une société industrielle créée à l'initiative du Professeur Carpentier (aujourd'hui âgé de 80 ans) et de Jean Luc Lagardère (aujourd'hui disparu) n'a cessé de travailler (et on le voit aujourd'hui avec succès) à fabriquer ce cœur artificiel qui honore ses promoteurs, mais aussi l'ensemble des médecins, des chercheurs, des ingénieurs, des techniciens et de tous ceux qui ont participé à l'aventure.
Car quelles que soient les suites de cette implantation, elle constitue définitivement une avancée de nature à donner à la France des raisons de se réjouir et aux français des motifs d'espoir.
Alors, allons de l'avant !
Le Général de GAULLE n'avait pas autour de lui les armées d'experts en communication qu'on voit aujourd'hui s'agiter.
Il avait simplement au cœur l'amour de la France et le  sens de la grandeur .
On voit la différence !
Alors, Monsieur le Président, quand entendrons-nous dans votre bouche : "Hourra pour la France" ? 















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...