jeudi 6 mars 2014

MOINS DE DÉPENSES, PLUS D' IDÉES NOUVELLES !

La Commission de Bruxelles somme la France de couper dans ses dépenses publiques.
Tel est le titre du journal LE MONDE du 6 Mars.
Cette politique est de plus en plus  urgente:  la France détient en effet aujourd'hui , juste derrière l'Italie, le record du coût salarial horaire en Europe ( 114,89 euros contre 119,51) plus élevé qu'en Allemagne (109,83),en Espagne (104,6) ou en Grande Bretagne (98,2), ces deux derniers pays ayant même  vu leur coût salarial baisser depuis 2007.
Or,en 2000, le coût salarial horaire était en France inférieur de 7,3 %  par rapport à l'Allemagne, il lui est aujourd'hui supérieur  de 8,9 %.
On voit à la lecture de ces chiffres l'ampleur de l"effort à accomplir et on comprend pourquoi l'Allemagne va mieux et pourquoi notre économie se porte si mal..
Malheureusement, le gouvernement, plutôt que d'aller dans le sens de ces  économies nécessaires, ne cesse de vanter les mérite d'un pacte de responsabilité dont  il reste toujours difficile de comprendre, 2 mois après qu'il a été annoncé, les tenants et les aboutissants.
Dans ces conditions, les perspectives d'amélioration restent donc toujours aussi médiocres: Nos gouvernants espèrent en 2014 une croissance inférieure à 1 %, pendant que les Etats-Unis comptent sur 2,9, l'Allemagne sur 1,7 et la Grande Bretagne sur 2,4%.
Le problème pour le gouvernement et le Président de la République est d'autant plus difficile à résoudre qu'ils avaient commencé par nier qu'il y ait une crise, n'hésitant pas,dés leur  entrée en fonction, à  engager  le  recrutement de 60000 fonctionnaires,à avancer l'âge de la retraite pour certains salariés, à rétablir pour les fonctionnaires une journée de carence qui avait été supprimée, bref à engager des  dépenses nouvelles sans se préoccuper des conséquences financières.
Si, en paroles, ils semblent aujourd’hui s'interroger sur cette politique, ils disposent d'une majorité qui, pour une grande partie d'entre elle, refuse cette évolution. D'où la rumeur persistante d'un remaniement ministériel qui n'intéresse personne mais qui permet au pouvoir, croit-il, de gagner du temps.
Malheureusement,  en attendant, c'est la France qui perd du temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...