mardi 10 juin 2014

HOLLANDE PRÉSIDENT ... ENFIN??

Les commémorations du débarquement de 1944 ont donné lieu à des manifestations dont toutes, sans exception, ont rencontré des audiences exceptionnelles: Que ce soit en France ou plus précisément en Normandie, partout ces événements ont été célébrés dans le culte du souvenir et dans l'émotion ,comme dans le respect et  l'admiration dus à celles et à ceux qui en ont été les acteurs.
A cet égard, et on ne peut que s'en réjouir, François HOLLANDE, qui recevait au nom de la France, a rempli son rôle de façon exemplaire:
Qu'il s'agisse des efforts qu'il a déployés pour faciliter les contacts entre russes et ukrainiens d'une part , comme entre russes et américains d'autre part , qu'il s'agisse de la réception de la Reine d'Angleterre et de la famille royale ou qu'il s'agisse des cérémonies d'hommages aux victimes civiles de Normandie, aux combattants américains, anglais, canadiens, polonais ou français tués lors de ces opérations, qu'il s'agisse enfin de l'accueil aux vétérans survivants du débarquement, partout et toujours le Président de la République a rempli avec dignité sa fonction et l'a honorée.
Qui ne s'en réjouirait ?
Comment se fait-il alors que la façon dont il exerce ses responsabilités en France soit si contestée? 
Il n'est que de voir l'accueil réservé à ses initiatives et à sa politique en général pour mesurer l'importance de ses échecs : Cette parenthèse commémorative dans le déroulement de son mandat et les réactions de nos concitoyens qui s'en sont suivies démontrent s'il en était besoin que, contrairement à ce que les dirigeants de la majorité essaient de faire accroire, il n'y a aucun "Hollande-bashing"( jeu de massacre en français) mais simplement une contestation des choix faits par le pouvoir dans la plupart des  domaines de politique intérieure.
Pourquoi François HOLLANDE ne se décide-t-il pas à oublier son  passé partisan et ne s'engage-t-il pas dans une politique courageuse et résolue à l'écart des états d’âme de tel ou tel membre de sa majorité ?
Et si ainsi, il se décidait  à devenir enfin et totalement Président de la République ?





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...