mardi 9 septembre 2014

LE VAUDEVILLE EN FRANCE, LA TRAGÉDIE DANS LE MONDE

Depuis des jours et des jours, l'actualité dans notre pays se concentre sur les agitations médiatiques autour d'un  couple qui  se déchire et d'un remaniement gouvernemental qui se termine piteusement  par la démission d'un  ministre  qui "oubliait" de déclarer ses revenus.
En France,on a le vaudeville et, pendant ce temps, dans le monde la tragédie: 
On voit en effet les intégristes musulmans  installer un califat au Proche-Orient où ils décident d'entamer la guerre sainte contre tous ceux qui, dans le monde, refusent leurs diktats; on voit l'Ukraine menacée d'éclatement s’enfoncer dans la guerre civile; enfin on assiste à la mise en place par l'Union Européenne de  ses futurs responsables.
La voix de la France est , malheureusement, quasiment absente de ces débats:
Manuel VALLS a beau s’époumoner pour rassembler une majorité qui se délite jour après jour, se précipiter partout où il le peut pour expliquer la politique de son gouvernement : Rien n'y fait, car le problème est moins celui du gouvernement que celui d'un Président de la République, combattu et parfois même méprisé par près de 9 français sur 10.
Comment, dans  ces conditions, la France peut-elle faire entendre sa  voix, comme elle le faisait hier?
La responsabilité de ce qui est aujourd’hui l'opposition républicaine est donc , à cet égard, considérable: Il devient urgent et nécessaire que se rassemblent toutes celles et tous ceux qui, ayant compris l'état dans lequel se trouve notre pays, sont conscients que le temps est venu de mettre fin aux querelles de personnes qui lui interdisent de s'adresser à l’ensemble des français qui attendent un message d'espoir.
Il ne faut pas se le dissimuler: Le temps n'est pas au sauveur surgi de nulle part :Il est à l'union et au rassemblement. 
Chacun doit, au delà de ses préférences personnelles s'y efforcer désormais: Avant de choisir un champion, il faut définir des orientations susceptibles de rassembler une majorité pour gouverner, c'est à dire d'abord pour réformer. Ne nous y trompons pas: l'immobilisme forcené de François HOLLANDE ne peut qu'aggraver les difficultés de notre pays: Plus le temps passe, plus la situation se détériore.
Reprenons donc notre dignité, retrouvons notre ambition et rassemblons-nous.
Le temps est venu.



















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...