lundi 6 octobre 2014

"FAMILLES, JE VOUS HAIS" (*)

Le gouvernement est décidément incorrigible: Après avoir annoncé sa détermination à faire des économies en vue de diminuer l'endettement de la France et à réduire le déficit public, le voila qui propose un budget qui va malheureusement à l'encontre de ces ambitions : Le montant des dépenses publiques s'élèvera en effet à 1208,5 milliards d'euros, soit 56,5% du P.I.B.contre 1175,9 milliards soit 56,4% du P.I.B. en 2013. Où sont les économies ?
Certes, le gouvernement en annonce 21 milliards, mais ces 21 milliards ne sont presque jamais le résultat de réformes de structures (auxquelles il refuse de s'attaquer) mais simplement des annonces sans concrétisation sérieuse: Un exemple parmi d'autres: 5,2 milliards d'économies sur la Sécurité Sociale sont prévues sous la rubrique "régimes paritaires, réformes en cours (retraites assurance chômage)"; On croit rêver: Réformes en cours : Lesquelles ? On est dans le virtuel !
En revanche, on n'est plus dans le virtuel quand le gouvernement s'en prend à une politique familiale jugée trop coûteuse. Il met une nouvelle fois en cause le quotient familial et invente un système de congé parental dont le premier résultat sera pour les mères de famille la réduction de moitié de sa durée:(au prétexte que trois ans, c'est trop long  pour le retour à l'emploi ): A partir du 2ème enfant en effet, les femmes, en vertu de la loi sur l'égalité votée en juillet à l'initiative de Madame BELKACEM  devront  partager leur congé parental avec les hommes: Comme aujourd'hui 96% des hommes qui pourraient en profiter ne le font pas, on imagine le résultat : 700 millions d'économies uniquement aux dépens des femmes.
Le gouvernement n'ose pas appeler réforme une opération qui ressemble beaucoup à une entourloupe, mais avec un cynisme incomparable, il ose annoncer dans le même temps une hausse des allocations familiales au 1er avril 2015 de 0,3% , soit une augmentation de 88 centimes de l' allocation mensuelle de 295 euros versée à une famille de 3 enfants !
Il y a quelques semaines Manuel VALLS avait surpris  en affirmant aimer  l'entreprise.
Le temps n'est-il pas venu pour lui de contredire André GIDE et d'affirmer :  "Familles je vous aime" ?
                                                                                                          ( * André GIDE)














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...