jeudi 15 janvier 2015

UN BEAU ET GRAND DISCOURS DEVANT UNE BELLE ET NOBLE ASSEMBLEE

Manuel VALLS a prononcé devant l'Assemblée Nationale un  beau et grand discours. 
C'était un grand discours, car il y développait les raisons qui  justifiaient la mobilisation de la nation .Comment ne pas avoir été touché par exemple lorsque'il a affirmé ne plus vouloir que des israélites aient peur ou que des musulmans aient honte.
Mais c'était aussi un beau discours en partie improvisé ( prévu et annoncé pour durer 20 minutes, il en dura en effet le double).
A l'évidence, il y a mis tout son cœur et toute son âme  Ce faisant, il a su  exprimer le sentiment d'une très grande majorité de français en faisant passer en même temps dans ses propos et l'émotion et la chaleur que méritait la situation.
En outre, ce discours a été prononcé devant une Assemblée qui, au delà des divergences politiques habituelles, a su démontrer sa capacité à s'élever au dessus des querelles partisanes. Un des grands moments de cette séance aura été celui où, après la minute de silence, Serge GROUARD le député maire d’Orléans, ville de Jeanne d'Arc, a murmuré les premières notes de la Marseillaise reprise aussitôt par tous, députés, membres du gouvernement, fonctionnaires, journalistes et public: Ainsi fut adressé au peuple de France le plus beau message d'unité qu'on ait vu depuis longtemps.
De Jeanne d'Arc, il y a un demi-millénaire  au drame que vient de vivre notre pays en passant par notre hymne national la Marseillaise, né il y a deux siècles, l'Histoire aura été en quelque sorte le fil rouge de cette journée.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...