jeudi 7 mai 2015

" IL COURT...IL COURT LE FURET..."

Cette comptine de notre enfance ne décrit-elle pas parfaitement l'actuel comportement du Président de la République.
Après avoir assisté (comme un figurant car il n'avait à l'évidence rien à y faire ) à la signature à DOHA du contrat de vente de 24 avions Rafale au Qatar, il participe les 4 et 5 mai à Riyad au sommet du Conseil de Coopération du Golfe (où il a été invité ce qui constitue un incontestable succès de notre diplomatie).
Le 6, il organise une mini-réunion autour d'une poignée de jeunes à qui (si on en croit la presse) il ne parle ni du chômage ni de l'apprentissage,ce qui est tout de même un comble !
Dès le lendemain, il va dans un collège de la banlieue parisienne pour essayer de défendre la réforme du collège de Mme BELKACEM dont la plupart de ceux qui s'intéressent à l'école (de droite comme de gauche) ne veulent pas.
Le 8 Mai (après les cérémonies commémoratives de la victoire de 1945) il court à Tulle,   du 9 au 11 Mai, il part aux Antilles, le 12 Mai il assiste à Nantes au Congrès de la Mutualité Française, le 13 il participe à Montpellier au Congrès de l'UNAF, le 14 il se rend à Bordeaux à VINEXPO et le 16 Mai au Salon Aéronautique du BOURGET.
Quand a-t-il le temps de réfléchir ? Quand travaille-t-il? 
Quand surtout gouverne-t-il ?
Il court, il court le furet ....
Certes, le gouvernement est là pour diriger le pays mais, depuis un certain temps, on ne peut que constater que le Premier Ministre qui, à l'évidence, avait pris les choses en main semble s'éloigner des problèmes du pays pour se consacrer presque uniquement au combat contre le Front National.  
Que François HOLLANDE soit en campagne, c'est de plus en plus évident.  
Mais et la France dans tout cela ?
"Il court, il court le furet....il est passé par ici... il repassera par là.............
...... Il court, il court le furet...."





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...