vendredi 22 mai 2015

QUE SONT LES AMÉRICAINS DEVENUS ?

Depuis la seconde guerre mondiale et pendant des décennies, les américains ont donné au monde le sentiment de vouloir tout régenter à travers l'univers. On le leur reprochait beaucoup, d'autant que le choix de leurs objectifs était souvent déconcertant, tant il était parfois éloigné de leur prétention à décider de ce qui était le bien et le mal.
Mais après leurs mésaventures en Afghanistan et en Irak, ils ont commencé à s'interroger sur le bien-fondé de leurs choix.
L'élection de Barak OBAMA a marqué à cet égard un tournant: Devant les dégâts politiques provoqués notamment par l'intervention américaine en Irak,le nouveau président a peu à peu renoncé à cet interventionnisme récurrent.
Dans un premier temps, cette attitude a fait l'objet d'une large approbation , mais peu à peu, l’inquiétude a commencé à gagner à travers le monde.
Car, tournant le dos à cette politique, les Etats-Unis ont semblé se désintéresser de ce qui se passait en dehors de leurs frontières.
Aujourd’hui ,ils sont passés d'un extrême à l'autre: On en arrive même à avoir le sentiment qu'ils se réfugient désormais dans un isolationnisme d'un autre temps
Quelle est donc la stratégie qu'OBAMA voudrait incarner pour expliquer son immobilisme ? Nul ne le sait. 
Au Proche et au Moyen-Orient , les Etats-Unis semblent presque uniquement préoccupés par l'attitude et les initiatives de l'Iran, au risque de compromettre leurs relations historiques avec Israël autant qu'avec les états du Golfe .
Et pendant ce temps, e
n Syrie et en Irak, les djihadistes de DAESH continuent leur progression ininterrompue.
Comme on le voit, il ne suffit donc pas de bombarder le désert pour  arrêter la menace.
Or, il est malheureusement clair que ni les armées irakiennes ni les armées syriennes n'ont la capacité ou même simplement  l'envie de s'opposer à cette progression.
Que faire pour l'entraver ?
Certes, les Etats-Unis ne sont pas les seuls à pouvoir agir, mais il est clair que, sans eux, aucune action décisive n'est susceptible d’être menée (On a pu le constater à propos de la Syrie il y a deux ans).
L'absence de volonté politique des européens constitue un grave handicap dans la définition d'une politique cohérente dans cette région du monde.
Il devient donc urgent, pour la paix ,d'entamer une réflexion collective qui prenne en compte l'évolution de la politique américaine, l'existence de puissances comme la Chine aujourd'hui (voire l'Inde demain) et la prise en compte de la Russie dont l'existence ne peut plus être ignorée .
Car le manque de leadership en Europe devient un véritable danger pour la paix.

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...