lundi 24 août 2015

FRANÇOIS HOLLANDE DOPÉ ?

Les vacances l'ont dopé : François HOLLANDE ne se tient plus !!
Le 19 Août, il annonce aux lecteurs des journaux de province une  nouvelle qui ne peut que les réjouir : "Si la croissance s'amplifie en 2016, nous poursuivrons (ce) mouvement de baisse de la fiscalité, car les français doivent être les premiers bénéficiaires des résultats obtenus."
De peur de n'en avoir pas assez dit, ( et peut-être surtout à cause de l'annonce quelque peu mal venue pour lui d'une croissance nulle au 2ème trimestre !)   il n'hésite pas  à en rajouter dès le lendemain:  Les conditions  de la veille  ont  alors  disparu:  " Il y aura    des   baisses d’impôts, quoi qu' il arrive, en 2016".
Comment concilier ces annonces avec les engagements pris dans le plan de stabilité annoncé en avril qui ne prévoyait pas de nouvelles baisses d’impôts pour les ménages après la suppression de la première tranche de l’impôt sur le revenu en 2015, la priorité étant la mise en place du pacte de responsabilité qui prévoit au moins 7,5 milliards d'euros de baisse de prélèvements en faveur des entreprises et la réduction du déficit.
Que devient alors ce plan de stabilité qui a été présenté aux entreprises comme susceptibles de leur apporter la compétitivité dont beaucoup semblent manquer ?
Le Président de la République semble penser que ces considérations sont secondaires puisque les mauvaises langues disent qu'il n'a pas cru utile d'avertir le gouvernement de ses promesses.
Avant d'entrer en campagne électorale, ne devrait-il pas plutôt se consacrer aux innombrables problèmes que rencontre notre pays (agriculteurs, sécurité, emploi, éducation) sans parler du problème des migrants qui concerne non seulement la France mais aussi l'Europe ?
Gouverner, ce n'est pas penser en permanence à sa réélection, c'est d'abord penser à la France et aux français.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...