lundi 18 janvier 2016

LA FIN DU CHÔMAGE OU LA FIN DE HOLLANDE ?

François HOLLANDE a enfin annoncé son plan ( le dernier ?!) contre le chômage :  Comme d'habitude avec les socialistes, on commence par les dépenses : Plus de deux milliards qui seront trouvés, dit-il, dans des économies  (Comme à l'habitude, on ne sait pas lesquelles !), le développement de l'apprentissage que le pouvoir actuel n'a cessé de réduire, une prime de 2000 euros pour toute embauche dans une P.M.E.de moins de 250 salariés quelles qu'en soient les conditions, enfin 500.000 chômeurs en formation ce qui, par parenthèse, permettra en même temps de les faire disparaître de la liste des chômeurs.
Que peut d'ailleurs signifier ce chiffre de 500.000  alors qu'on sait que chaque année des dizaines de milliers de jeunes sortent du système scolaire sans savoir réellement  lire, écrire et compter, ce qui, pour eux, rend bien aléatoire toute réelle formation d'autant qu'en outre, les organismes chargés de cette formation admettent ne pas avoir les moyens humains de l'organiser ?
En revanche, dans ce plan, rien sur le contrat de travail, rien sur les 35 heures, rien sur la formation à l'école, rien non plus sur les indemnisations (alors que le Président de la République reconnait que l'indemnisation du chômage est la plus généreuse d'Europe, tandis que la durée de la formation est la plus brève)
En bref, un bavardage de 3/4 d'heure qui se contente de ressortir toutes les litanies des socialistes au pouvoir, renvoyant même à plus tard une partie de la mise en oeuvre des mesures proposées aux partenaires sociaux présentés comme des moteurs du changement, alors que chacun sait pourtant qu'il n 'y a pas plus conservateurs qu'eux.
Une nouvelle fois, faute de courage politique et faute aussi d'une majorité parlementaire qui se délite chaque jour davantage, le pouvoir fait perdre son temps au pays.
Comment s'étonner alors de la lassitude, de la morosité et de la méfiance des français qui dominent dans une récente enquête sur le moral des français.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...