lundi 25 janvier 2016

LA FRANCE A-T-ELLE ENCORE UN GOUVERNEMENT ?

Il y a peu, Christiane TAUBIRA, la Garde des Sceaux, affirmait publiquement son désaccord avec le gouvernement sur l'état d'urgence et plus précisément sur la déchéance de nationalité ; en haut lieu, nul ne sembla s'en offusquer. Madame TAUBIRA est toujours Garde des Sceaux !
Aujourd'hui  Emmanuel MACRON, le Ministre de Economie annonce à Moscou, (comme si il était le Ministre des Affaires étrangères), la levée prochaine des sanctions prononcées à la demande de la France il y a 6 mois à l'égard de la Russie  il est vrai, de façon peu responsable) , alors que Laurent FABIUS, quant à lui, se trouve  en Inde et reste silencieux. Le Président de la République n'en dit pas davantage.
Bernard CAZENEUVE, Ministre de l'intérieur, ne cesse d'affirmer qu'il se montrera "implacable" comme il aime à le répéter en boucle, alors qu'il semble en fait incapable d'assurer la tranquillité des habitants de Calais, comme les incidents qui viennent de s'y produire à nouveau le démontrent de façon éclatante. Xavier BERTRAND, le Président de la région en appelle au Président de la République. On attend la réponse !
Faut-il ajouter à cette liste Madame BELKACEM , la Ministre de l'Education Nationale qui, après avoir annoncé il y a quelques mois une réforme du collège qui prévoyait ( au nom de l'égalité des chances) de supprimer les classes bi-langues annonce tout soudain qu’elle les rétablit en partie et décide dans la foulée de créer 1000 classes d’allemand réparties de façon aléatoire à travers la France sans d'ailleurs préciser avec quels personnels et quels crédits.
Comment ne pas s'interroger sur la difficulté de la tache du Premier Ministre qui s'aggrave de jour en jour avec des ministres qui agissent de plus en plus en électrons libres et un Président de la République dont la politique sinueuse interdit de comprendre les objectifs?
Où va la France ? Telle est la vraie question que l'irrésolution du Président de la République et le désordre gouvernemental obligent à se poser.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...