lundi 4 janvier 2016

TOUJOURS A COTE DE LA PLAQUE !

François Hollande a encore inventé un nouveau moyen de ne rien faire: Il propose une réforme de la Constitution: Pour lutter contre le chômage ou pour améliorer la vie des Français ? Que nenni ! "Pour constitutionnaliser l'état d'urgence" et accessoirement "pour faciliter la déchéance de la nationalité" (sic) !
Et pour ce qui est du chômage ou des problèmes quotidiens que rencontrent les français il a trouvé une nouvelle formule: Nous serions dans "Un état d'urgence économique et social" 
Pour combattre ce nouvel état d'urgence (le deuxième en quelques semaines), il propose d'abord de simplifier le Code du Travail (annoncé depuis des mois mais jamais entamé). Il propose aussi de mettre en place un plan de formation pour 500.000 demandeurs d'emploi, plan sans cesse proclamé mais toujours pas entrepris parce que toutes les initiatives se heurtent à l'immobilisme des partenaires sociaux. Enfin il suggère de relancer l'apprentissage ce qu'il résume par un slogan sorti à l'évidence des cogitations d'une agence de publicité mais sans la moindre concrétisation : " Aucun apprenti sans employeur, aucun employeur sans apprenti".
Mais pendant que notre président tire des plans sur la comète , nos voisins européens semblent trouver des solutions à ces mêmes  problèmes.
Qu'il s'agisse de l’Allemagne ou de la Grande-Bretagne, les progrès sont spectaculaires. 
Certes l'Espagne  se débat dans une crise politique sans fin prévisible rapidement car les dernières élections y ont donné un résultat qui risque de se traduire par un complet blocage de la vie publique et de la société : Cet épisode espagnol démontre encore, s'il en était besoin, que la recomposition politique n'est pas le remède absolu aux difficultés  d'une société. Mais sur la même période (de février 2013 à décembre 2015) le nombre de   chômeurs a diminué de près d'un million. Pendant le même temps, il augmentait en France de 259.000. Qu'ajouter à ce constat ?
De son coté et dans le même  temps, l'Italie propose de supprimer l’Impôt sur la résidence principale et les terrains agricoles , envisage des exonérations d’impôts en faveur des retraités, la baisse de 2 points de l’impôt sur les sociétés, bref un programme d'allègement d’impôts de 16 milliards d'euros pour 2016 : Il est vrai que Matteo RENZI n'est pas socialiste.
Heureusement pour les italiens, car  en 2 ans le taux de chômage a déjà baissé de 1,6% dans leur pays alors qu'il augmentait dans le même temps de 0,3 % en France. 
Heureux italiens enfin dont les gouvernants ont compris que les remèdes à leurs problèmes étaient à l'inverse absolu de  ceux choisis par notre gouvernement.
Décidément, on s'en aperçoit chaque jour davantage, les socialistes français semblent définitivement à coté de la plaque.



TOUS MES REMERCIEMENTS ET AUSSI TOUS MES VŒUX A CEUX QUI ME FONT L’AMITIÉ DE ME LIRE ET DE ME SUIVRE




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...