mardi 16 février 2016

GOUVERNER, C'EST NE PAS DÉCIDER (PROVERBE "HOLLANDAIS")

François HOLLANDE refuse de décider : C'est ce qu'il appelle gouverner !
Pour obtenir l'entrée au gouvernement d'une poignée d'écologistes,et malgré  155 décisions de justice qui ont d'ores et déjà validé sa réalisation,  il a inventé d'organiser un référendum local pour savoir si l'aéroport Notre Dame des Landes en Loire-Atlantique serait ou non construit.
Or, tout le monde s'accorde à considérer que ce projet de référendum est au moins illégal, sinon anti-constitutionnel et  chacun  sait également déjà que si, par extraordinaire, il était organisé, aucune des parties n'est décidé à en respecter  le résultat.
Alors pourquoi ? sinon pour éviter d'avoir à décider.
De même, pour ne pas avoir à se prononcer sur un éventuel conflit d’intérêt à propos d'un cumul de fonctions, il a laissé Laurent FABIUS (qu'il a par ailleurs proposé pour présider le Conseil Constitutionnel et qui, de ce fait, a du quitter le gouvernement) imaginer qu'il pourrait continuer, malgré le cumul, à conserver la  présidence de la Conférence sur le climat  sans s’inquiéter de la réaction des pays qui avaient participé à cette conférence. 
Naturellement , Laurent FABIUS a vite compris le  piège dans lequel il risquait de tomber et a renoncé à cette idée.
Alors que l'agriculture française est dans le drame et parce qu'il refuse de s'engager dans un débat politique difficile pour promouvoir une politique agricole viable en Europe, il a cru habile de conserver Stéphane LE FOLL comme ministre de l'agriculture alors que les professionnels n'en voulaient plus. Quant à lui,  il est naturellement resté soigneusement à l'écart montrant le peu d’intérêt qu'il porte au monde agricole. Le résultat est là : La France est repartie de Bruxelles les mains vides.
Hélas, la conclusion s'impose : La parole de la France n'est plus entendue.
Le changement est impératif et de plus en plus urgent !!











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...