vendredi 5 février 2016

LA FRANCE EN PANNE.... L'EUROPE S'ENLISE

Jour après jour, le gouvernement accumule les erreurs et multiplie les fausses manœuvres :
Pour assurer la sécurité des français, il propose de réviser la Constitution. Mais on constate rapidement que François HOLLANDE s'est pris les pieds dans le tapis des combinaisons subalternes dans lesquelles il se complaît : Aujourd'hui, le gouvernement ne sait plus comment se sortir de ce guêpier qu'il a lui-même mis en place . Car en réalité , il n'est  nul besoin de réviser la Constitution : Les textes actuels suffisent.
Pendant ce temps, la crise agricole s'aggrave : Le Ministre de l'Agriculture semble s'en désintéresser: Il ne cesse de se défausser sur l'Europe, mais ne fait rien pour répondre aux angoisses des agriculteurs. Il préfère même oublier les conséquences pour les agriculteurs de l'embargo russe (dont le gouvernement français et singulièrement le ministre des affaires étrangères est très largement responsable) : Pourquoi ne pas parler à nouveau avec la Russie ?
François HOLLANDE, quant à lui,  semble avoir renoncé à obtenir de ses partenaires et singulièrement de l’Allemagne les mesures qu'exigeraient une politique agricole moins déséquilibrée.
Et pendant ce temps, David CAMERON, le Premier Ministre britannique, redouble d'efforts pour obtenir de l'Europe et des états membres des concessions pour persuader son opinion publique de l'intérêt pour la Grande-Bretagne de rester dans l’Europe et il semble d’ailleurs obtenir des résultats.
Pourquoi  le Président de la République ne s'emploie-t-il pas à obtenir de nos partenaires le réexamen d'une politique européenne  dont on voit chaque jour davantage qu'elle est de moins en moins adaptée aux exigences de la situation de notre continent ?
La Commission elle-même, il est  vrai, ne semble pas comprendre la nécessité de faire évoluer  sa politique comme ses structures. Elle est la seule à n'en pas voir l'urgence.
Malheureusement aujourd'hui, comment ne pas le constater et surtout comment ne pas le regretter ?  La France n'est plus le moteur qu'elle a été pendant des décennies pour la construction européenne et ce, en raison des insuffisances de sa politique économique, de son chômage de plus en plus insupportable, de ses déficits qui ne se réduisent jamais qui lui enlèvent progressivement le poids politique qui a été pendant si longtemps le sien.
Comment en douter ? Le  changement est impératif.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...