lundi 11 avril 2016

LES MARIONNETTES DE LA RÉPUBLIQUE..... CA SUFFIT!

Depuis le 31 Mars et malgré l'état d'urgence qui limite les rassemblements , quelques centaines,voire davantage, de manifestants plus ou moins étranges se sont installés sur la place de la République à PARIS où, en attendant "le Grand Soir", ils entreprennent de refaire le monde: Ils délibèrent spontanément de tout et de rien, se prononçant sur les sujets  les plus variés ( de préférence ceux qu'ils ne connaissent pas : Ils annoncent même sans rire qu'ils vont rédiger une Constitution pour la France !).
Pour manifester leur approbation, il agitent les mains comme des marionnettes qu'ils sont en réalité, manipulés en fait  par des individus qui ne se montrent guère, mais qui sont les véritables instigateurs de cette "spontanéité".
Naturellement tous les bobos de la capitale et les gogos de service s'extasient devant cette admirable "spontanéité" (Certains des manifestants avaient même commencé à défoncer la place pour y installer un jardin potager collectif (sic!)), spontanéité que, parait-il, personne ne manipule ni ne contrôle : C'est d'ailleurs naturellement et spontanément bien entendu (et toujours par hasard) qu'un certain nombre de ces énergumènes se sont retrouvés devant le domicile personnel du Premier Ministre et (encore par hasard) qu'ils y ont cassé quelques vitrines ou détruit quelques voitures, ce qui ne constitue que des détails pour ceux que ces actions fascinent d'autant plus qu'elles se passent loin de chez eux.
De façon un peu surprenante, notre Ministre de l’Intérieur, habituellement  toujours prêt à commenter (avec la gravité qu'il affectionne) le moindre désordre et qui n'a jamais cessé de s'exprimer sous tous les prétextes, a presque complètement disparu des écrans de télévision sauf pour parler abondamment de la Belgique dont il semble s’être auto-proclamé un expert.
Que les maires des trois arrondissements de Paris qui bordent la place de la République (tous socialistes) lui réclament  l’évacuation de ceux qui l'occupent ne semble guère l'émouvoir:  Certes, le matin il fait nettoyer la Place,  mais il autorise aussitôt la reprise de l'occupation dès le soir venu.
La France et les français veulent être à nouveau gouvernés.
Est-ce excessif de dire et de répéter qu'on les comprend ? 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...