jeudi 1 septembre 2016

MACRON, INCONSCIENCE OU TRAHISON ?

Ainsi Emmanuel MACRON s'en va.
Son départ démontre encore une fois la faiblesse de caractère de François HOLLANDE qui l'a laissé dire tout et n’importe quoi sans s'en émouvoir et surtout sans en tirer jamais les conséquences.
Le débat sur cette démission tourne maintenant autour d'une question morale:
Emmanuel MACRON a-t-il trahi la confiance du Président de la République qui  avait fait de lui, alors largement inconnu, d'abord un secrétaire-général-adjoint de la Présidence, puis un Ministre de l'Economie ?
Les proches de François HOLLANDE n'ont guère d'hésitation: Ils évoquent sans trop de détours l'idée qu'Emmanuel MACRON a trahi cette confiance.
Force est bien de constater que son comportement depuis des mois peut justifier une telle interprétation : Par exemple, que dire de son obstination à réaffirmer jour après jour qu'il n'était pas socialiste ? A peine concédait-il qu'il était de gauche, mais nombre de ses déclarations sur les sujets les plus divers et pas seulement dans ses compétences de Ministre de l'Economie étaient loin de le démontrer: De ce fait, elles n'étaient guère appréciées au gouvernement et moins encore au parti socialiste.
Enfin aller au Puy du Fou rencontrer Philippe de VILLIERS sans qu'aucune de ses compétences ne justifie ce déplacement et alors qu'aucun hiérarque socialiste n'y avait officiellement jamais mis les pieds a été vécu par nombre de membres de la majorité comme une ultime provocation.
Cela étant dit, on peut tout aussi bien voir dans ce comportement la marque d’une certaine inconscience que son manque d'expérience politique peut expliquer, sinon justifier : Au prétexte que le Président de la République lui laissait (en apparence du moins) la bride sur le cou, il est allé chaque jour plus loin dans la transgression, sans peut-etre se rendre compte toujours des conséquences de ces propos à la fois sur la majorité et sur l'image du Président de la République:
Créer une structure politique nouvelle sans l'agrément, semble-t-il, des dirigeants de la majorité comme porter des jugements quelque peu abrupts sur  la vie politique et son déroulement peuvent etre interprétés comme la marque d'une inexpérience politique évidente (et réelle).Mais on peut tout aussi bien l’interpréter de façon plus négative.
S'agit-il donc d'une trahison ou est-ce de l' inconscience ? 
Le débat n'est pas tranché.
Nous finirons bien par connaitre la réponse, mais faut-il rappeler qu'il n'est jamais sans conséquence pour quiconque (que ce soit dans la vie publique ou dans la vie de tous les jours) de laisser penser qu'on oublie ceux qui vous ont aidé à devenir ce que vous êtes et de croire que sa valeur personnelle est la seule vertu qui compte.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...