mardi 29 novembre 2016

DERNIERS EN MATHS, AVANT DERNIERS EN SCIENCES !!!.... AU SECOURS


Une enquête internationale sur le  niveau des élèves en mathématiques et en sciences vient d’être publiée : De tous les pays européens, la France est au dernier rang en mathématiques et à l'avant dernier rang en sciences.
Près de 45 %des élèves français de CM1 sont dans le groupe le plus faible , et seuls 11 % font partie des meilleurs. 
En terminale , les élèves français  ne sont  en 2015 que 1% à atteindre le seuil "avancé"  en maths: Il y a 20 ans ils étaient 15%. Et ils ne sont aujourd'hui que 11% à avoir un niveau "élevé" contre 64 % en 1995. 
Les 4870 élèves de l'échantillon français ont obtenu un score moyen de 488 points en mathématiques et de 487 points en sciences, la moyenne internationale étant de 500 points et la moyenne européenne de 525 points:Nous sommes donc en dessous de la moyenne. Certes, les pays les plus performants sont asiatiques, mais nos voisins européens (Allemagne, Suède, Pologne et Portugal) affichent des résultats de 30 à 70 points supérieurs aux nôtres, et l'Irlande, le Royaume Uni ou la Belgique obtiennent de bien meilleurs résultats encore.
Devant de tels faits, Madame BELKACEM qui généralement ne déteste pas  les caméras de télévision n'a pas cru devoir donner son sentiment sur ce qu'il faut bien appeler un échec de sa politique.
Son cabinet se contente de reconnaître que"  les résultats sont mauvais et que les élèves sont en grand nombre peu performants" ( c'est le moins qu'on puisse en dire) et d'ajouter : " par rapport aux pays de l'Union Européenne, la France est relativement en retard" ; ce qui est pour le moins un euphémisme !! 
Elle affirme avec l'aplomb qui est toujours le sien que la responsabilité incomberait plutôt à la formation et au profil des professeurs des écoles  dont la grande majorité a suivi des études en lettres ou en sciences humaines et qui, de ce fait, sont souvent plus mal à l'aise que leurs pairs européens lorsqu'il s'agit d'améliorer la compréhension en maths des élèves en difficulté.
Si Madame BELKACEM a raison, que ne s'est-elle attaqué à ce problème à l'évidence essentiel plutôt que de  se livrer ( à la suite de Vincent PEILLON et de Benoit HAMON ) à des expériences pédagogiques comme l'aménagement des rythmes scolaires qui a complètement désorganisé l’école, perturbé  la vie des enfants et décontenancé les parents, mais qui avait pour elle d’être en  phase avec les délires des pédagogues de son ministère.
Aujourd'hui l'échec de la majorité sortante dans le domaine de l'éducation est spectaculaire: L'embauche de 60.000 enseignants supplémentaires qui devait tout changer a simplement alourdi le déficit de la France et n'a en rien contribué à l'amélioration  de la formation des enfants.
Vraiment, il est temps.. oui.. il est temps de mettre un terme au cauchemar que la France a vécu !!












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...