mercredi 2 novembre 2016

PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE . OBJECTIF : RASSEMBLER

Pour la première fois sous la Vème République, une élection primaire est organisée pour désigner le candidat qui, lors de la prochaine élection présidentielle, portera les couleurs de la droite et du centre.
Cette idée et ce choix peuvent etre contestés, mais  étant donné qu'aucun candidat ne s’imposait réellement, cette solution devrait permettre d'éviter une  division mortelle.
Mais pour etre incontestable, cette consultation exige un certain nombre de conditions: 
D'abord qu'il y ait un nombre significatif de participants : La réponse ne sera donnée qu'après le scrutin, mais il semble que, d'ores et déjà, le nombre de français intéressés soit supérieur aux attentes.
il est également nécessaire que les candidats acceptent le résultat quel qu'il soit et s'engagent à soutenir celui d'entre eux qui aura été choisi par les participants: Il serait pour le moins surprenant qu'il en soit autrement, dès lors que ce système a été accepté par tous les candidats.
Aujourd'hui, certains, au prétexte que tous les participants n'auraient pas la même vision de l’avenir, semblent s’inquiéter d'un "détournement politique du scrutin". 
Dès lors que cette primaire a été placée sous l'égide de la droite et du  centre , il ne faut pas s'étonner et encore moins s’indigner que tous les électeurs n’aient pas sur tous les sujets le même sentiment :
Faut-il rappeler que, sous la Vème République, tous les gouvernements et toutes les majorités qui ne se réclamaient pas de la gauche se sont rassemblés sous l'égide de la Droite  et du Centre: Depuis le Général de Gaulle jusqu'à Nicolas SARKOZY, tous ont fait ce choix . Certains, comme le Général de Gaulle , Jacques CHIRAC et même Nicolas SARKOZY ont également appelé dans leur gouvernement des hommes ou des femmes se réclamant de la gauche sans que ces choix les aient empêchés d'agir comme ils l’avaient décidé.
En appeler aujourd'hui à toutes les françaises et les français qui souhaitent mettre un terme à la désastreuse expérience socialiste n'a rien de choquant,  bien au contraire.
Il s'agit  simplement de marquer une volonté de rassemblement dont la France a plus que jamais besoin.
Une large participation à l’élection primaire des 20 et 27 Novembre prochain fera la démonstration que cet appel au rassemblement aura été entendu.











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...