lundi 16 janvier 2017

LES EXTRAVAGANTS

La primaire de la gauche est pour le moins surprenante:
L'ancien Premier Ministre Manuel VALLS, désormais candidat, n'hésite pas à condamner l'article 49-3 de la Constitution, bien qu'il  en ait pourtant fait un usage régulier. Benoit HAMON, quant à lui, prône  l'instauration d'un revenu universel qui, selon les uns, coûterait 150 milliards et, selon d'autres, 400 milliards par an et meme davantage, sans qu'il nous explique le pourquoi du comment.
De son coté Arnaud MONTEBOURG , réclame  d'une voix éclatante une VIème République qui n'aurait qu'un résultat: Le retour aux délices et poisons de la IVème République .
On entend aussi Sylvia PINEL au nom des radicaux de gauche défendre la légalisation du cannabis.
On n'aurait garde d'oublier les deux écologistes qui se disent indépendants et qui tentent de promouvoir leurs idées en dehors des Verts.
Enfin, on vient de voir réapparaître Vincent PEILLON  (à l'évidence chargé de réduire le champ d'action de Manuel VALLS et , dans ce but, de critiquer l'ancien Premier Ministre, ce dont il ne se prive pas)  qu'on est allé à cet effet sortir de la douceur helvétique où il avait trouvé refuge depuis deux ou trois ans et qui propose d'élire l'Assemblée Nationale à la proportionnelle intégrale ce qui aurait comme première et unique vertu d'interdire au gouvernement, quel qu'il soit, de pouvoir disposer d'une majorité.
Et pendant ce temps-là , François HOLLANDE , toujours Président de la République, entre deux voyages destinés à vanter son bilan , affiche ostensiblement  son refus de s'intéresser à ce débat (en principe à l'origine destiné à lui trouver un successeur) et va au théâtre voir Michel DRUCKER dans un spectacle intitulé "seul avec vous"(cela ne s'invente pas !). 
En réalité, aucun des participants à cette primaire n'imagine pouvoir accéder à la magistrature suprême:
Il ne s’agit en fait pour eux que d’être en mesure , après l'élection présidentielle, de ramasser les débris du parti socialiste pour tenter alors de retrouver une assise politique qu'ils risquent d'avoir perdue pour longtemps. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...