lundi 13 février 2017

DE QUI OU DE QUOI EMMANUEL MACRON EST-IL LE NOM ?

Emmanuel MACRON  se considère à l'évidence comme un envoyé sur la terre de la "mondialisation heureuse" : Se tournant vers le ciel de façon presque extatique, il ne cesse de proclamer qu'il nous aime .
Mais comme tous les missionnaires, il ne considère pas nécessaire de nous dire en détail ce qu'est pour lui cette mondialisation heureuse : Il moque sans retenue ceux qui  croient nécessaire de faire connaitre au peuple les mesures qu'il faudrait prendre pour résoudre ses problèmes et il oppose sa vertu aux supposés défauts des autres:
Preuve de cette vertu: Il serait le seul candidat à l'élection présidentielle à ne rien recevoir de l'Etat, puisque ( faute surtout d'avoir jamais été candidat aux suffrages populaires) il n'est pas parlementaire . Comme preuve de son désintéressement, il rappelle qu'il a démissionné de la fonction publique il y a quelques semaines (ce qu'il s'était bien gardé de faire lorsqu'il était entré au service de la banque ROTHSCHILD !).
Ses seules ressources régulières seraient  aujourd'hui la retraite de sa femme enseignante ! Qui peut le croire ?
Il met ainsi en place une admirable allégorie : La vertu face à la turpitude généralisée.
Quant aux idées, chez lui, elles sont pour le moins fluctuantes :  A la fin de son séjour gouvernemental, il s'était aventuré à critiquer les 35 heures : La gauche morale ne l'a pas suivi: Désormais, il les défend.
Il fait un voyage en Allemagne: Faute de pouvoir rencontrer Angela MERKEL qui ne veut pas le recevoir, il se rend devant une association d'entrepreneurs: Et pour  montrer qu'il est moderne, il s'adresse à eux  en anglais (au nom naturellement de la nécessaire entente franco-allemande !) 
Il nous l'a dit : Pour lui, la politique, c'est mystique, la politique,  c'est une magie (sic) .On peut penser et dire beaucoup de choses de la politique, le pire et le meilleur: Mais une chose est certaine : Quoi qu'Emmanuel MACRON  puisse en penser, on ne dirige pas un pays par des tours de passe-passe comme un prestidigitateur le ferait sur une scène: Certes son inspirateur en politique est François HOLLANDE, mais on a vu les résultats !
Et si Emmanuel MACRON n'était en définitive qu'un illusionniste débarqué en politique.
Une seule question : Quel pays au monde commettrait aujourd'hui l'imprudence de se choisir comme dirigeant David Copperfield?

P.S. - A propos de l'aéroport Notre Dame des Landes, Emmanuel MACRON vient de déclarer qu'il "tiendrait compte des résultats du référendum local" et "qu'il ne procéderait à aucune évacuation pour éviter la brutalité" !!! C'est ce qu'on appelle dire tout et son contraire.
Que pourrait-il se passer alors  ? Rien naturellement : Car MACRON, c'est d'abord et surtout du "HOLLANDE pur sucre".













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...