vendredi 24 mars 2017

EMMANUEL MACRON, IL VOUS FERAIT REGRETTER HOLLANDE !!

Le ralliement de proches de HOLLANDE à la candidature d'Emmanuel MACRON confirme ce qu'on pressentait : François HOLLANDE, comprenant qu'il était perdu et n'avait aucune chance de se succéder à lui-meme a mis en orbite celui qu'il avait préparé à cet effet .
Pour lui, MACRON devait etre son clone ou son hologramme (comme on voudra) : Aujourd'hui on voit bien le clone, mais il s'agit d'un clone cynique dépourvu de convictions .
Car HOLLANDE et MACRON ne sont pas identiques: François HOLLANDE, avec tous ses défauts et ses faiblesses, a conservé de son éducation familiale et de son passé de militant les traces d'une culture à la fois généreuse, populaire et terrienne : Et ce qui  peut apparaître chez lui parfois comme du cynisme n'est en réalité que la manifestation de  conflits internes dus à la cohabitation dans sa personnalité de plusieurs cultures .
Emmanuel MACRON, en revanche, n’apparaît pas comme une synthèse d'origines diverses et variées, mais plus prosaïquement comme le produit d'une culture mondialisée dépourvu de véritables attaches .
Si pour François HOLLANDE par exemple, la francophonie est une réalité politique et pas simplement culturelle, pour Emmanuel MACRON  en revanche ce n'est pas un sujet :il ne s'y intéresse pas : Il fait un déplacement à Berlin : Bien que candidat à la Présidence de la République française, il s'exprime en anglais !
Pour François HOLLANDE, l'Afrique signifie quelque chose de plus que des problèmes économiques ou financiers . On l'a bien vu lorsqu'il a décidé sans hésitation d'engager la France au Sahel .
Il n'est pas certain qu'Emmanuel MACRON en aurait fait autant: Ses propos sur la colonisation qualifiée de crime contre l'humanité ne laissent malheureusement guère de doutes sur l’intérêt qu'il porte à l'Afrique, tout autant que sur ses sentiments et sur ses choix.
Or (et quoi que certains puissent en penser) , le courage politique n'est pas la moindre des qualités que doit posséder un Président de la République.
A cet égard, on ne peut que s'interroger sur celui d'Emmanuel MACRON qui ,au prétexte de dépasser le clivage gauche-droite qu'il fait mine de contester, se contente de naviguer à vue pour ne choquer personne et ne cesse d'approuver à tour de rôle ceux qui défendent d'autres choix que les siens .
Or (et quoi qu'on pense de Donald TRUMP ou de Vladimir POUTINE, des dirigeants chinois ou des responsables européens), il n'est pas indifférent que le Président de la République française soit capable de leur dire non.
Au delà des querelles subalternes, ce devrait meme etre un des véritables  enjeux de l'élection présidentielle.






































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...