jeudi 6 avril 2017

MACRON : INSPECTEUR DES FINANCES, BANQUIER, MAIS SURTOUT SOCIALISTE !

A en croire Emmanuel MACRON (en tous cas, c'est lui qui le dit), sous son "règne", nous légiférerons beaucoup moins. Sur ce sujet, il sait de quoi il parle, puisqu'il propose exactement le contraire de ce qu'il a fait lorsque, comme ministre de François HOLLANDE, il a fait voter une loi qui porte son nom : Il avait alors réussi à faire d'un projet qui comportait une petite centaine d'articles une loi de 308 articles ! Voila qui devrait nous rassurer !
Il propose également de réduire à 15 le nombre de ministres ( dont la moitié issus de la société civile) : C'est à la mode ! ( car Emmanuel MACRON veut etre furieusement à la mode !) : Mais le résultat sera d'abord d'accroître mécaniquement  le pouvoir de la technocratie administrative comme celui du chef de l'Etat .
Faut-il  rappeler  que les gouvernements du Général de Gaulle (dont le nom est si souvent évoqué aujourd'hui) étaient composés essentiellement d'hommes politiques ?. Et faut-il lui rappeler aussi que le Général de GAULLE, quant à lui, respectait les élus du suffrage universel, meme et surtout si il n'approuvait pas toujours leurs choix  ?
Mais si Emmanuel MACRON n'aime pas les hommes politiques, c'est d'abord parce qu'ils tiennent leur autorité du suffrage universel , alors qu'il s'est toujours bien gardé de l'affronter et qu'il ne tient donc la sienne que du bien qu'il dit de lui .
Certes, il n'aime pas les hommes politiques, mais une de ses spécialités semble etre leur recyclage: Qu'il s'agisse d'éclopés du suffrage universel ou de retraités de la politique, il nous annonce régulièrement le soutien de personnalités, dont (en dehors de leurs proches) nul ne connait plus le nom (soit qu'ils aient été rejetés par le suffrage universel, soit qu'ils aient fini par prendre leur retraite, soit qu’ils recherchent une légitimité perdue) . Il  assure naturellement que ces ralliements sont pour lui sans importance, meme s'il ne manque jamais l’occasion d'insister sur ceux qui  ne viennent pas d'une gauche dont il se garde, car une présence trop importante de gens de gauche contrarierait son ambition d’apparaître comme un homme de rassemblement.
Si Emmanuel MACRON proclame qu'il veut  rassembler la droite, la gauche et tout le reste: Il n'est en fait que le masque vermoulu du hollandisme. 
Car il ne faut pas s'y tromper : Emmanuel MACRON est un  vrai socialiste: Bien sur, il est énarque et inspecteur des Finances. Bien sur, il est aussi banquier, mais il est surtout et avant tout socialiste.
La preuve qu'il l'est vraiment : Il "oublie" de financer 35 milliards de son programme .
Ça, c'est un vrai socialiste !











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...