mercredi 3 octobre 2018

MANUEL VALLS : UNE AVENTURE ?

Le choix de Manuel VALLS de quitter la France pour Barcelone et l'Espagne ne saurait laisser indifférent aucun de ceux qu'intéresse le débat politique national.
Certains présentent sa décision comme l'aveu d'un échec personnel (encore qu'avoir été ministre de l’intérieur, Premier Ministre et maire d'une préfecture ne saurait être considéré comme un échec); d'autres veulent y voir la manifestation d'une ambition personnelle qu'il n'aurait plus la possibilité de réaliser demain en France, compte tenu notamment de la nature de ses relations difficiles (pour ne pas dire davantage) avec le Président de la République ; d'autres enfin y voient, de façon peut être plus proche de sa vérité et des réalités d'aujourd'hui et de demain, un objectif personnel, celui de mener un combat (qu'il présente comme européen) : Défendre l'unité de l'Espagne menacée par le risque d'une sécession de la Catalogne d'où il est originaire. 
Chacun peut retenir l’explication qui lui semble à la fois la plus conforme à l'image qu'il se fait de lui et la plus proche de la vérité. 
On pourrait, en tout cas, dire de ce choix qu'il constitue pour lui une véritable aventure  sans que, pour cela, il puisse être considéré lui-même comme un aventurier au sens qu'on donne souvent à ce mot. 
Car Manuel VALLS prend à coup sur un risque, ne serait-ce que pour sa réputation politique, alors qu'il aurait pu, comme député de la République, garder la possibilité d'attendre patiemment des jours meilleurs et conserver pendant les années qui viennent son statut social.
Si on peut donc s'interroger sur son choix, le réduire à une simple ambition personnelle ne serait , à première vue, guère conforme  à son personnage.
Il appartiendra à l'avenir de juger de son choix.
En attendant, une  chose est certaine: Son départ de la scène politique nationale ne sera pas sans effet : Tout en se réclamant de la gauche et de sa  politique sociale, il avait en effet réussi à incarner une ligne politique exigeante sur le plan régalien :Pour lui, l'Etat se doit d'imposer son autorité partout où celle-ci est mise en cause .Pour lui aussi, la laïcité constitue un élément essentiel du pacte social.
Au risque de le caricaturer, Il était  en quelque sorte un marginal de gauche.
Mais de ce fait, il existait dans le débat politique français: Il risque donc de lui manquer.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...