samedi 19 janvier 2019

LE GRAND DÉBAT COMMENCE..... ET APRÈS ?

En Normandie d'abord, dans le Sud-Ouest ensuite, le Président de la République a entamé depuis une quinzaine de jours un tour de France des maires. Plusieurs heures de réponse aux maires conviés démontrent à l'évidence sa compétence  .
Comment ne pas le reconnaître  ?
Au delà d'une bonne connaissance des dossiers, on peut y voir également la qualité de la formation de l'E.N.A. 
Mais le problème est de savoir si la connaissance des problèmes des "bassins-versants" ou de l'étanchéité des tuyaux desservant nos villes et nos villages en eau potable est bien de la compétence du Président de la République et si les ministres qui en ont la charge, (surtout ceux qui sont issus de la société civile dont on nous vantait naguère les compétences techniques) , ne sont pas mieux placés pour répondre à ce genre de problèmes, sinon pour y trouver des solutions.
Connaitre  est certes indispensable,mais il faut surtout comprendre, et d'abord comprendre les français
Car au-delà de ce"Grand Débat", le vrai problème qui se pose à Emmanuel MACRON est de savoir s'il a compris et si il comprend leurs réactions et leurs interrogations et de savoir surtout comment il compte sortir de la crise dans laquelle notre pays se trouve aujourd'hui. 
On peut naturellement espérer que la sagesse saura l'emporter sur les positions excessives et sur les violences, mais le risque reste grand de voir les extrémistes s'emparer du débat surtout si les réponses ne sont pas à la hauteur des attentes.
Temporiser en espérant des jours meilleurs peut sembler raisonnable, mais il est à craindre que, le moment venu, les mécontents ou les déçus ne trouvent pas leur compte dans ce qui sortira de ce "Grand Débat" dont le gouvernement attend beaucoup : Les conclusions qui en seront tirées et les propositions qui en résulteront seront-elles suffisantes pour apaiser le climat  et pour permettre à notre pays de reprendre sa marche en avant ? Telle est la question.
Au moment où la Grande Bretagne se débat dans une crise quasi existentielle provoquée par le BREXIT et au moment où ,dans le même temps, l'Allemagne semble ne plus tout à fait maîtriser son avenir, la France doit impérativement retrouver sa place en Europe et dans le monde: Aujourd'hui elle est menacée .
II est donc urgent  pour le pouvoir de sortir de la crise dans laquelle il semble s’être mis lui-même:
Encore faudrait-il qu'il finisse par comprendre les français, leurs attentes et leurs angoisses:
Le pire n'est pas toujours sur !
Que réformer soit  nécessaire est une évidence. Encore faut-il savoir quelles réformes attendent les français  et quelles réformes ils redoutent.

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...