jeudi 4 avril 2019

GAGNER DU TEMPS...OU BATTRE EN RETRAITE (!!) ??

Quelques ministres , plus préoccupés par leur avenir personnel que par les responsabilités qui leur avaient été confiées par le Président de la République, viennent de quitter le gouvernement, comme si appartenir  au gouvernement de la France était moins important que de se faire élire au Parlement Européen ou d'essayer de devenir maire, fut-ce d'une grande ville.
Dans le même temps, des collaborateurs du Président de la République s'éloignent discrètement pour, parait-il, publier des livres de réflexion politique dont nul ne saurait douter de l'importance pour la pensée contemporaine.   
Mais, pendant ce temps, comme si rien ne pressait, les réformes attendent.
Parmi elles, le problème des retraites (dont le gouvernement ne semble pas savoir comment il doit être traité), continue à préoccuper les français.
Le Président de la République avait demandé à Jean Paul DELEVOYE nommé Haut Commissaire à la Réforme des Retraites  de conduire le dialogue sur ce problème, tant  avec les organisations professionnelles et syndicales qu'avec l’ensemble du monde associatif ou politique. 
Dans le même temps ( comme on aime à le dire à la République en Marche) et sans attendre le résultat de ce dialogue, des membres du gouvernement et non des moindres comme Agnès BUZIN Ministre en charge des retraites  entrent en scène et,au prétexte de l'allongement de la durée de la vie suggèrent un recul de l'age du départ à la retraite (certes de façon progressive, mais aussi de façon significative) qui serait nécessaire pour pouvoir continuer à faire face aux dépenses du régime .
Or, Jean Paul DELEVOYE  vient de le rappeler : Pour lui aujourd'hui, il ne saurait être question de reporter l'age de la retraite au delà de 62 ans.
Le gouvernement (et au premier chef le Président de la République) ne saurait durablement (dans ce domaine comme dans bien d'autres), continuer à remettre au lendemain ce qu'il devrait décider maintenant.
Chacun doit en convenir :Qu'on le veuille ou non, Il n'y a qu'un moyen pour assurer le financement des régimes de retraite: Travailler davantage ou travailler plus longtemps :
Les 35 heures, au même titre que la perspective de la retraite à 60 ans ,ont toujours été et restent une menace mortelle pour les régimes de retraite.
Or on ne saurait l'ignorer : La France est le pays d'Europe où les départs à la retraite sont les plus précoces . Elle est aussi le seul pays où existe la semaine de 35 heures.
Qu'on le veuille ou non, on ne saurait dans ces conditions,continuer à se voiler la face :
Le temps est venu de décider. 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...