vendredi 26 avril 2019

MACRON L'INTARISSABLE ... NATHALIE LOISEAU LA REPENTIE ?

Emmanuel  MACRON connait tout, mais semble avoir oublié ces mots de BOILEAU  :
"Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément".
Une nouvelle fois, il a confondu clarté et abondance, abondance des mots et des phrases aux dépens d'une clarté souvent obscure du propos: Plus d'une heure d'introduction au lieu d'une demie-heure prévue et  plus de deux heures de conférence de presse.
Certes, à cette occasion, il a démontré une nouvelle fois le talent d'exposition qu'on lui connait , mais parler pour ne rien dire est un exercice qui, à la  longue, risque de fatiguer l'auditoire:
Il vient d'en faire la brillante démonstration.
Qu'avons nous appris que nous ne sachions déjà ?
Il propose de supprimer l'E.N.A.,ce qui ne satisfera que ceux qui n'ont pas réussi à y entrer! 
Il a accordé ce "scalp" aux manifestants des ronds-points qui ne l'avaient d'ailleurs pas demandé et qui en avaient à peine parlé.
Pourquoi l'a-t-il décidé et comment seront recrutés demain les hauts fonctionnaires dont la France a besoin ? Nul ne le sait !
Il a annoncé la création de maisons de service  dans chaque canton de France. Connait-il le nombre de cantons en France? Plus de 2000 !: Y enverra-t-il ces hauts fonctionnaires dont il a découvert qu'ils étaient trop nombreux à Paris ? Et que feront-ils dans des cantons qui parfois ne comptent  que quelques centaines d’habitants ? 
Sait-il que nombre de sous-préfectures qui, naguère, accueillaient les citoyens ont fermé les services précédemment ouverts au public ?
Ses propos révèlent une incroyable méconnaissance de la réalité française et notamment de ses territoires ruraux.
On ne peut s’empêcher de s’interroger sur ce qu'il a retenu des interminables réunions qu'il a tenues dans nos provinces.
Certes,il a décidé  5 milliards d'exonérations fiscales: Qui peut douter qu'elles seront bien accueillies? Mais comment seront-elles financés ? La question ne doit-elle pas être posée ? Et ce, d'autant plus qu'il renonce en même temps à réduire le nombre de fonctionnaires.
Il en est ainsi de beaucoup de ses propositions qui, à l'évidence,exigeraient réflexion et approfondissement.
Certes, on apprend ,au détour d'une question, qu'il ne regrette pas d'avoir recruté Alexandre BENALLA à cause de ses qualités, même si il a commis ensuite des fautes !.
Mais n'est-ce pas anecdotique par rapport à la crise que traverse notre pays et dont on peut se demander si son intervention est de nature à les résoudre et surtout à apaiser la colère qui semble encore présente dans le pays.



P.S. Nathalie LOISEAU est la tête de liste de la République En Marche aux élections européennes:De "mauvais camarades" ont découvert qu'elle avait été jadis candidate à des élections universitaires sur une liste d’extrême droite: Dans un premier temps, elle a commencé par ne plus s'en souvenir (d'autant qu'elle est présentée comme le meilleur rempart  face au Rassemblement National).
Puis la mémoire a fini par lui revenir : Elle s'est alors rappelé qu'elle n'avait pas compris  l'orientation de ses colistiers !!! :Elle était pourtant étudiante en dernière année de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris ce qui pourrait laisser perplexe sur la qualité de l’enseignement de cet établissement à moins que tout simplement Madame LOISEAU  qui se présente aujourd'hui comme l'opposante numéro 1 à l’extrême droite aie préféré  oublier cet épisode de sa vie d'hier. On se demande parfois si Madame LOISEAU n'est pas "candidate à l'insu de son plein gré" comme l'aurait dit jadis Richard Virenque coureur cycliste resté dans les mémoires pour cette formule historique.
En plus et pour qu'il n'y ait aucun doute sur son orientation politique, elle a ajouté (ce qui ne s'invente pas) :"Si j'avais voulu rester d’extrême droite, aujourd'hui j'aurais un boulevard" (sic, resic !!!)   (Entretien avec J.P. ELKABACH sur C NEWS le 24 Avril 2019 )  
Comme on le voit, Madame LOISEAU est une femme de conviction !!











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...