lundi 11 novembre 2019

"QUAND C'EST FLOU........." (BIS)

Comme on ne cesse de  la constater, Emmanuel MACRON continue d'avoir un problème avec l'autorité : A moins que  ses ministres soient un peu perdus ou  manifestent simplement leur mauvaise humeur, voire même (qui sait ?) un peu de mauvaise volonté !
Madame BELLOUBET, Garde des Sceaux, se pose publiquement des questions sur l'efficacité des quotas que le gouvernement auquel elle appartient veut mettre :en oeuvre pour réguler l'immigration: Bien que le Premier Ministre réaffirme la position du gouvernement sur le sujet, elle fait mine de ne pas comprendre et veut  croire que ses réserves sont aussi celles du  Premier Ministre !
Jean Paul DELEVOYE, en charge de la réforme des retraites, semble lui-même parfois  s'interroger sur l'avenir de cette réforme, laissant entendre qu'elle pourrait encore subir des modifications: Trois  jours sont nécessaires pour qu'il finisse par  reconnaître qu'il a peut être parlé un peu vite et qu'en définitive, c'est au Président de la République et au Premier Ministre de décider, ce que tout le monde en France sait parfaitement ( à l'exception semble-t-il des membres du gouvernement !!).
Car force est bien de le constater; Il est difficile de comprendre ce que sera dans la réalité cette réforme , dans laquelle chacun  voit ce qu’il espère ou ce qu'il redoute.
Une chose semble désormais avérée :Cette réforme laisse l'opinion dans une perplexité chaque jour plus grande . Certes, le gouvernement semble l'avoir compris qui a décidé de tenter de répondre à ces attentes ,mais les explications que les ministres chargés d'en préciser  les tenants et les aboutissants  s'efforcent de donner chaque jour qui passe semblent soulever plus de problèmes qu’apporter des réponses aux préoccupations des citoyens.
Martine Aubry avait naguère trouvé une formule pour décrire ce genre de situation : "Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup ".
Cette formule semble s’appliquer parfaitement au problème aujourd'hui posé par cette  réforme des retraites à laquelle presque plus personne ne comprend rien .
Ne rien faire ou ne rien décider serait une attitude irresponsable : Aucun gouvernement digne de ce nom ne pourrait et ne devrait s'y résoudre ! 













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse...